samedi 15 décembre 2012

Le Moulinet (Bazouges, 53)

Le Moulinet est un vieux manoir situé à Bazouges en Mayenne. Ma grand-mère m'en a tellement parlé que je me devais de faire une petite étude historique sur ce lieu mythique pour la famille Denouault.

En effet, ma grand-mère est née dans la ferme "Le Bozeil", située juste à côté du Moulinet (en bleu sur le cadastre présenté ci-dessous) et ses grand parents ont vécu et travaillé pendant de nombreuses années au Moulinet (en tant que métayers).

Cadastre napoléonien de Bazouges (source : archives départementales de la Mayenne)


Les fiefs du Moulinet et de Bozeille furent très souvent liés au cours du temps. C'est pourquoi je vais prendre en compte ces 2 fiefs dans ma chronologie.

Photo du Moulinet et de sa chapelle

En 1428, Jean BELHOMME rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.

En 1435, le manoir du Moulinet était habité par Jean du MOULINET. Ce lieu semble être le berceau de la famille du MOULINET du Maine et de la Mayenne.

En 1435, Michel BELHOMME rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.

En 1484, bail des enfants de Jean BELHOMME, frère de Guillaume, pour le domaine de Bozeille-Belhomme.

En 1487, Jean BELHOMME est curateur de Jeanne, sa soeur.
 
En 1514, feu Guillaume du MOULINET, licencié es lois, sieur du Moulinet x Feue Roberde OLIVIER. Leurs héritiers sont :
- Marie x Jean POISSON, d'où : René, maistre, Marie, femme de René COUESMES et Anne, femme de Guillaume COUET
- Marguerite x Jean CHASSEBEUF
- Guillaume, licencié es lois, sieur de la Bigotière x Marguerite HARDY
- Simon
- Adrien

Source :


En 1516, le fief du Moulinet était possédé par les frères messires Jacques et Jehan du MOULINET qui fondèrent en leur manoir une chapelle domestique qui existe encore aujourd'hui.


En 1532, Jean du MOULINET, prêtre du lieu domaine clouserye et appartenances de la Jousière assis et situé en ladite paroisse de Louvaines, chapelain de la chapelle du Moulinet. Ses héritiers sont les enfants de Jacques du MOULINET :
- Marie du MOULINET
   x1 N. DENOUAULT :
       - Jean DENOUAULT
   x2 René de MONTORTIER, licencié es lois
      - Jeanne de MONTORTIER x Jean de CRESPY, sieur de Beaurepère
      - Marguerite de MONTORTIER x Pierre DAVY, liciencié es lois, sieur de la Souvestrie et du Hallay
      - N. de MONTORTIER x N. d'AHUILLE, d'où : Jean d'AHUILLE, teinturier et Jeanne d'AHUILLE, veuve de Jean COUESMES, demeurant à Château-Gontier

Source :


En 1525, honnête femme Marie du MOULINET, veuve de René de MONTOURTIER, rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.


En 1553, Catherine du MOULINET, dame du Moulinet x Jean de NOUAULT, sieur de Montiron et des Aunais. D'où :
- Claude de NOUAULT, dame de Montiron x 19/11/1553 René HERNAULT, sieur de la Fosse-Garnier. C'est par ce mariage que la famille HERNAULT va être liée aux fiefs du Moulinet, des Aulnays et de Montiron pendant plusieurs siècles.

En 1579, Jacques du MOULINET, frère aîné de Marie DENOUAULT, et Jean LE MASSON, mari de Simone de MONTOURTIER, soeur de Jean DENOUAULT, rendent aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.

En 1596, Michel LEMASSON est titulaire de la chapelle du Moulinet.

En 1605, François LE MASSON rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.
 
En 1609, "marraine : Renée du MOULINET, femme de honorable homme François LEMASSON, sieur du Moulinet"
Source : BMS Bazouges (1609, baptême de Pierre GUITTET)

En 1634, le Moulinet est un fief mouvant de Bozeille-Belhomme.

En 1634, Simon POISSON, est sieur du Moulinet. Il est conseiller à la prévôté d'Angers, mari de Louise CAILLE, veuve d'Adam HERNAULT de MONTIRON, sieur du Moulinet (fils de René HERNAULT de MONTIRON et de Gabrielle BOUTHELIE; petit-fils de René HERNAULT, sieur de la Fosse-Garnier, et de Claude de NOUAULT, dame de Montiron).

En 1647, au dessus de la porte cintrée du jardin du Moulinet est sculptée une tête de cerf avec cette inscription : "Injuria Melioror".

En 1648, Jean ERNAULT, sieur de Montiron en Azé, demeurait en sa maison du Moulinet, sise dans la paroisse de Bazouges à une faible distance de la ville. M. Angot, qui l'appelle Adam, dit, d'après Ménage, qu'il était fils d'Adam Ernault, avocat au Présidial d'Angers, et de Louise Caille. Le même auteur lui donne pour enfants Jean-Armand ERNAULT, prieur du Moulinet, et Adam Ernault, conseiller au Présidial d'Angers. Ernault de Montiron épousa Anne Davy, dont il était veuf en 1667; à cette dernière date, il était en procès avec Mre Hyacinthe de Quatrebarbes, seigneur de la Rongère, à propos d'une rente de 100#.
Source : Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne ser.2 v.22 1906


En 1669, Pierre TROCHON, sieur de Champagné, mari de N. SOURDRILLE (veuve en 1695), rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.

Vers 1710, partage de la succession de Claude Hernault, femme de Sébastien Sérezin, entre Philippe Bernard de La Barre, Charles HERNAULT, sieur du Moulinet, et Louise Pinard, veuve d'Adam Hernault.
Source : Inventaire-sommaire des archives départementales antérieures à 1790: Maine-et-Loire. Archives civiles, Célestin Port

En 1741, Renée-Angélique GOURDON, demeurant à la Maroutière, acquiert la closerie du Moulinet, avec le fief de la Bozeille qui en dépend, à Jacques-Philippe BERNARD, seigneur de la Barre, mari de Claude HERNAULT de MONTIRON, dame de la Morellerie.

En 1749, le fief de Bozeille-Belhomme appartient à Pierre LE CERCLER, héritier de Louise BESNIER, veuve ALLAIRE.

En 1763, François PATRY de l'AUBINIERE, mari d'Anne CADOCK, est sieur du Moulinet.

En 1772, François PATRY de l'AUBINIERE, chevalier, seigneur de la Fontaine, et Anne CADOCK, demeurant à Amiens, donnent le Moulinet à leur fils Jean PATRY de l'AUBINIERE en avancement d'hoirie.

En 1778, François PATRY de l'AUBINIERE rend aveu pour le fief de Bozeille-Belhomme.

En 1778, René BARTHELEMY est titulaire de la chapelle du Moulinet.

En 1796, le Moulinet appartient à la veuve FOUIN.
 
En 1846 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Pierre BOULARD, closier, chef de Ménage, 40 ans, 2/ Angélique DENUAULT, sa femme, 32 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 7 ans, 4/ Elie BOULARD, 2e fils, 4 ans, 5/ Marin BOULARD, 3e fils, 7 mois, 6/ Jeanne BOUVIER, veuve BOULARD, leur mère, 68 ans, 7/ Jean LANOE, domestique, 20 ans, 8/ Henriette CHESNEAU, domestique, 16 ans.

 Photo de la ferme du Moulinet
 
En 1851 (recensement de Bazouges) : 
Le Moulinet : 1/ Abel JOUSSELIN, propriétaire, 41 ans, 2/ Rose GOUIN de LA TERRANDIERE, sa femme, 25 ans, 3/ Henri JOUSSELIN, fils, 4 ans, 4/ Emma JOUSSELIN, fille, 1 an, 5/ Louis FOUASSIER, domestique, 30 ans, 6/ Marie ROUSSIN, domestique, 18 ans, 7/ Hyacinthe COCHIN, domestique, 25 ans.
Le Moulinet, partie ferme : 1/ Pierre BOULARD, colon, 45 ans, 2/ Angélique DENUAULT, sa femme, 36 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 12 ans, 4/ Elie BOULARD, 2e fils, 9 ans, 5/ Jeanne BOUVIER, veuve BOULARD, leur mère, 70 ans, 6/ Pierre CHAUVIN, domestique, 30 ans, 7/ Louis HENAULT, domestique, 14 ans.
 
En 1856 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Pierre BOULARD, laboureur, 49 ans, 2/ Julie DENUAULT, sa femme, 41 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 17 ans, 4/ Elie BOULARD, 2e fils, 14 ans.
 
En 1861 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Abel JOUSSELIN, propriétaire, 50 ans, 2/ Rozalie GOUIN de LA TERRANDIERE, sa femme, 35 ans, 3/ Marie HOUDIN, veuve HOUDEBINE, domestique, 56 ans.
Le Moulinet - Ferme du Boulard : 1/ Pierre BOULARD, cultivateur, 55 ans, 2/ Angélique DENUAU, sa femme, 47 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 22 ans, 4/ Elie BOULARD, 2e fils, 19 ans.
 
En 1866 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Abel JOUSSELIN, propriétaire, 55 ans, 2/ Rose GOUIN de LA TERRANDIERE, sa femme, 40 ans, 3/ René HOCDE, domestique, 55 ans, 4/ Anne BOISARD, domestique, 28 ans, 5/ Marie CORBIN, domestique, 28 ans.
Le Moulinet, partie ferme : 1/ Pierre BOULARD, colon à moitié, 59 ans, 2/ Angélique DENUAULT, sa femme, 52 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 27 ans, 4/ Elie BOULARD, 2e fils, 24 ans.
 
En 1872 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Pierre BOULARD, colon à moitié, 66 ans, 2/ Angélique DENUAULT, sa femme, 58 ans, 3/ Prosper BOULARD, 1er fils, 33 ans, 4/ Victorine MOREAU, leur brue, 27 ans, 5/ Victorine BOULARD, petite-fille, 6 ans, 6/ Jean CLAVREUL, domestique, 24 ans.
 
En 1876 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Prosper BOULARD, laboureur, 37 ans, 2/ Victorine MOREAU, sa femme, 32 ans, 3/ Victorine BOULARD, fille, 11 ans, 4/ prosper BOULARD, fils, 5 ans, 5/ Marie BOULARD, fille, 4 ans, 6/ Angèle BOULARD, fille, 1 an, 7/ Pierre BOULARD, leur père, 71 ans, 8/ Angélique DENUAULT, leur mère, 63 ans, 9/ Baptiste CHAUVIN, domestique, 26 ans.
 
En 1881 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Prosper BOULARD, cultivateur, 42 ans, 2/ Victorine MOREAU, sa femme, 36 ans, 3/ Victorine BOULARD, fille, 16 ans, 4/ prosper BOULARD, fils, 10 ans, 5/ Marie BOULARD, fille, 9 ans, 6/ Angèle BOULARD, fille, 6 ans, 7/ Angélique DENOUAULT, veuve, leur mère, 68 ans.
 
En 1886 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet - Famille 1 : 1/ Victorine MOREAU, veuve BOULARD, cultivatrice, chef, 41 ans, 2/ Victorine BOULARD, fille, 20 ans, 3/ prosper BOULARD, fils, 15 ans, 4/ Marie BOULARD, fille, 14 ans, 5/ Angèle BOULARD, fille, 10 ans, 6/ Francis POIRIER, 2 ans, en nourrice.
Le Moulinet - Famille 2 : 1/ Alexandre MADIOT, cultivateur, chef de Maison, 29 ans, 2/ Marie EDAIN, sa femme, 23 ans, 3/ Franis MADIOT, fils, 4 ans, 4/ Romain GUILLET, cultivateur, domestique, 30 ans, 5/ Marie EDAIN, cultivatrice, domestique, 18 ans.
 
En 1891 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Eugénie CHABRUN, cultivatrice, chef, 33 ans, 2/ Eugène DENUAULT, fils, 7 ans, 3/ Ernest DENUAULT, fils, 6 ans, 4/ Marie DENUAULT, fille, 3 ans, 5/ François PLANCHENAULT, cultivateur, domestique, 39 ans, 6/ Victorine LEMANCEAU, cultivatrice, domestique, 15 ans.
 
En 1896 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Eugénie CHABRUN, cultivatrice, chef, 38 ans, 2/ Eugène DENUAULT, fils, 12 ans, 3/ Ernest DENUAULT, fils, 11 ans, 4/ Marie DENUAULT, fille, 8 ans, 5/ Eugène CAILLOT, cultivateur, domestique, 19 ans, 6/ Mélanie PLURDEAU, cultivatrice, domestique, 17 ans.
 
En 1901 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet - Famille 1 : 1/ Eugénie CHABRUN, fermière, chef, 42 ans, 2/ Eugène DENUAULT, fils, 17 ans, 3/ Ernest DENUAULT, fils, 16 ans, 4/ Marie DENUAULT, fille, 13 ans, 5/ Arsène BOUGLE, cultivateur, domestique, 29 ans.
Le Moulinet - Famille 2 : 1/ René CHABRUN, père d'Eugénie, chef, 68 ans, 2/ Eugénie GUIOUILLER, sa femme, 75 ans.
 
En 1906 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Eugénie CHABRUN, cultivatrice, chef, °1859, 2/ Eugène DENOUAULT, fils, °1885, 3/ Marie DENOUAULT, fille, °1888, 4/ Eugène PINSON, cultivateur, domestique, °1888, 5/ René CHABRUN, père d'Eugénie, °1833, 6/ Eugénie GUIOUILLER, sa femme, °1826.
 
En 1911 (recensement de Bazouges) :
Le Moulinet : 1/ Eugénie CHABRUN, fermière, chef, patron, °1858, 2/ Ernest DENUAULT, fils, domestique, °1884, 3/ René CHABRUN, père, °1832, 6/ Louis PINSON, cultivateur, domestique, °1879.
 
Photo d'Eugénie Chabrun
 
Bozeilles : 1/ Eugène DENUAULT, chef, fermier, patron, °1883, 2/ Alphonsine GUAIS, sa femme, °1891, 3/ Alphonsine DENUAULT, fille, °1910, 4/ Pierre MASSE, cultivateur, domestique, °1891, 5/ Marguerite RAGARU, cultivatrice, domestique, °1898.
 
Photo de mariage d'Eugène Denouault et Alphonsine Guais
 
Ferme de Bozeille à Bazouges (53)
 
La boucle est enfin bouclée... Ma grand-mère allait naitre 5 ans plus tard ...
 
Pour conclure, cette étude généalogique a encore apporté son lot de surprises. En effet, cette chronologie met en évidence que les DENOUAULT étaient liés au Moulinet et à Bozeille depuis fort longtemps : ils y furent tout d'abord présents au 16ème siècles en tant que  notables, puis ils réapparurent ensuite aux 19ème et 20ème siècles, mais cette fois-ci en tant que simples métayers.

 
Sources principales :
Dictionnaire de la Mayenne, par l'abbé Angot.
Site internet des archives départementale de la Mayenne
 

1 commentaire:

Anonyme a dit…

ceci me replonge complètement dans mon enfance . J'ai toujours trouvé curieux cet attachement de ma mère pour le Moulinet, qui semblait irraisonné , attachement qui s'est encore renforcé avec les années qui passent . Je pense que cela est dù à une mémoire transmise depuis des genérations ,mémoire incomplète certes , peut-être transformée au fil du temps. Ton article , Bruno , me donne l'explication . Merci , Maman