dimanche 20 novembre 2016

Famille d'AMERMONT de Lorraine - Généalogie parcellaire



Difficile de trouver beaucoup d'informations sur cette famille de petite noblesse de Lorraine :

Le premier personnage retrouvé concernant cette famille est Pierson d'AMERMONT, nommé receveur et gruyer de la ville et prévôté de Longwy le 8/4/1442 (Inventaire des titres, T4, Longwy 2, n°25).

Après, plus de trace jusqu'en 1515 où une confirmation de noblesse est donnée à Jean d'AMERMONT demeurant à Briey :

"Receu avons l'humble supplication de Jean DAMERMONT homme noble et extraict de noblesse, demeurant à Briey, contenant que les manans habitans et communaulté dudict Briey ne le veullent laisser user desadicte noblesse, et qu'd se tiendroit voluntiers en estât d'homme de guerre bien monté et armé pour servir notre tresredoubté et souverain Seigneur Monseigneur le Duc, en armes quant mestier sera, mais qu'il fut tenu franc et exempt de toutes tailles et aydes à mon Bailliage, comme sont les aultres copaignons affranchis pour pareil cause, dont il nous a humblement prié et requis. Scavoir faisons que nous informé suffisamment de la personne dudict suppliant le quel est gentilhomme (1) et est bien nécessaire en la compagnie des gens frantz, aussi par l'usaige des prévilèges qu'ont accoustuméz les Baillys de Sainct Mihiel d'affranchir telz gens en entretenant chevaulx et harnois ... Avons iceluy Jean DAMERMONT affranchy et exempté, affranchissons et exemptons par ces présentes pourvu qu'il se tiendra en poinct et estat et servira comme dessus, et de toutes tailles, aydes en quelque lieu que ledict Jean Damermont sera et fera sa demeurance et résidance en mondict Bailliage, excepté de guetz, garde et rétention de place. Sy donnons et mandons le dixiesme jour de septembre l'an mil cinq cens et « quinze » (2)."

Enfin, lors de la recherche sur la noblesse Lorraine par Didier RICHIER (de 1578 à 1581), poursuivant d'arme, celui-ci reconnait aussi la noblesse de cette famille :
« Gérard d'AULMERMONT (3), demeurant à Rosselange m'a dict estre fîlz de feu Jean d'AULMERMONT lequel pour estre sondict père affranchy par feu Gérard Dauviller (4) en son vivant Bailly de Sainct Mihiel que fut le Xe jour de septembre 1515, comme il appert en ladicte franchise, dont coppie est cy joincte, se tiltre et qualifie noble homme ledict d'AULMERMONT et feu sondict père avoir esté exemptz et francs de toutes tailles et subsides que roturiers sont tenus payer, sans considérer que tous ceux qui sont franquignons sont ainsy francz du vivant seulement des Baillifz qui les affranchissent et non d'un aultre, moiennant qu'ilz se tiendront armez et montez touttes et quanteffois qu'ilz seront mandez d'iceulx pour le service de l'Alteze de Monseigneur, et quant aux armoiries ne se trouvent iceulx en avoir portez tant sondict feu père que ledict Gérard à présent » (5).

(1) V. plus loin.
(2) D. Richier, loc. cit., f° 213, v°.

(3) Amermont était le nom d'un village dépendant de l'office de Norroy-le-Sec, c'est aujourd'hui un hameau dépendant de la commune de Bouligny.
(4) Gérard d'Avillers, Grand Ecuyer de Lorraine, seigneur de Mars-la-Tour et du château bas de Commercy, fut bailli de Saint-Mihiel de 1495 à 1526. Le corps de cet illustre capitaine reposait encore, il y a quelques années, dans l'ancienue église de la collégiale de Mars-la-Tour, aujourd'hui transformée en grange (Cs. Mardigny, Notice sur la collégiale de Mars-la-Tour (Bull, de la Soc. d'Arch. lorr., année 1853-54, p. 252 et s.) ; Dumont, Histoire de Commercy, I, p. 329; Hist. de Saint-Mihiel, III, p. 153; Lepage, Les offices des duchés de Lorraine et de Bar (Mém. de la Soc. d'Arch. lorr., année 1869, p. 120 et 372).
(5) D. Richier, loc. cit. f° 44.


Par la suite, on peut continue à suivre cette famille au travers de quelques actes notariés (Archives de la Moselle) :
- à Vitry-sur-Orne : nobles Jean et Domange d'AMERMONT dans la première moitié du 17ème siècle, noble André d'AMERMONT, écuyer, dans la deuxième moitié du 17ème siècle.
- à Rosselange : Françoise d'AMERMONT est la première femme de Thomas BEGIN, premier échevin du village.

Cette famille tombe progressivement dans la pauvreté à la fin du 17ème siècle. En effet, ses membres font principalement des alliances avec des familles non nobles de la région, ne savent plus écrire ni signer et ne portent plus de titre et de particule (le nom devient DAMERMONT).

Ci-dessous, une généalogie parcellaire proposée pour la famille d'AMERMONT :

BRANCHE A

I Noble Demange d'AMERMONT, demeurant à Vitry-sur-Orne en 1621, époux d'Antoinette X. Probablement père de :

II Françoise d'AMERMONT, née vers 1600. Elle s'est unie avec Thomas BEGIN, premier échevin de Rosselange, né vers 1603, décédé à Rosselange (Moselle) le 6 avril 1683, d'où :

1) Nicole BEGIN, décédée à Vitry-sur-Orne (Moselle) le 1er mai 1692. Elle s'est unie avec Louis CHOLLE, vigneron demeurant à Vitry, fils de X. CHOLLE, reçu au baptême vers 1617, décédé à Vitry-sur-Orne le 6 août 1697, d'où :
a) Jeanne CHOLLE, née vers 1642, décédée à Beuvange (Moselle) le 4 novembre 1726. Elle s'est unie avec Vincent MICHEL, fils de X. MICHEL, né en 1643, décédé à Beuvange (Moselle) le 16 décembre 1718,
b) Marguerite CHOLLE, née vers 1652, décédée à Vitry-sur-Orne le 3 septembre 1732. Elle s'est unie avec Jean "Jupert" MICHEL, fils de X. MICHEL, né en 1642, décédé à Vitry-sur-Orne (Moselle) le 29 mars 1717,
c) Jean CHOLLE, maître cordonnier et vigneron demeurant à Beuvange, décédé à Vitry-sur-Orne (Moselle) le 23 novembre 1754. Il s'est marié religieusement le 23 novembre 1694 à Tressange (Moselle) avec Anne DIEDRICH, fille de Jean Nicolas DIEDRICH, laboureur, échevin de Tressange en 1695 et Barbe HENRION,
d) Catherine CHOLLE, décédée à Vitry-sur-Orne le 14 août 1710. Elle s'est unie avec Robert COLLET, dmt à Budange, fils de Jean COLLET et Barbe AUBERTIN.
e) Nicole CHOLLE. Elle s'est unie avec Claude COLLET, dmt à Gandrange.

2) Barbe BEGIN. Elle s'est mariée religieusement le 19 janvier 1655 à Rosselange (Moselle) avec Domange RAVENEL, laboureur demeurant à Rosselange. Barbe s'est mariée une seconde fois religieusement le 13 novembre 1668 à Rosselange (Moselle) avec Guillaume EME. Elle eut de ces unions :
Du premier lit :
a) Françoise RAVENEL, née à Rosselange (Moselle) le 28 février 1668.


BRANCHE B

I Noble Jean d'AMERMONT, demeurant à Vitry-sur-Orne en 1621. Probablement père de :

II André d'AMERMONT, noble, écuyer, demeurant à Vitry-sur-Orne dans la seconde moitié du 17ème siècle.


Il s'est uni avec Jeanne BRION, d'où :

1) Jean d'AMERMONT Auteur de la SOUS-BRANCHE 1 qui suivra.

2) Probablement Dominique d'AMERMONT Auteur de la SOUS-BRANCHE 2 qui suivra.

SOUS-BRANCHE 1

III Jean d'AMERMONT, né vers 1644, décédé à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 16 avril 1709. Il s'est uni avec Jeanne DES LOYERS. Jean s'est marié une seconde fois religieusement le 15 octobre 1692 à Avril (Meurthe-et-Moselle) avec Jeanne GUSTIN, fille de Jean GUSTIN et Pierrette MOUTRY, décédée à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 25 mai 1727. Il eut de ces unions :

Du premier lit :
1) Jean d'AMERMONT. Il s'est marié religieusement le 5 octobre 1694 à Tressange (Moselle) avec Marguerite DIEDRICH, fille de Jean Nicolas DIEDRICH, laboureur, échevin de Tressange en 1695 et Barbe HENRION, d'où :
a) Claude d'AMERMONT, né à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 12 avril 1696.
b) Barbe d'AMERMONT, née à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 30 septembre 1698. Elle s'est mariée religieusement le 16 avril 1731 à Tressange (Moselle) avec Jean François FOULLON, fils de Jean FOULLON et Elisabeth THIRY.

2) Simon d'AMERMONT, né à Vitry-sur-Orne (Moselle) le 3 octobre 1669. Il s'est marié religieusement le 8 mai 1703 à Rombas (Moselle) avec Barbe Marguerite ANDRÉ, fille de Mathieu ANDRÉ et Barbe RAVENEL, d'où :
a) Jeanne d'AMERMONT. Elle s'est mariée religieusement le 12 janvier 1740 à Rombas (Moselle) avec Louis PELLETIER, fils d'Herman PELLETIER et Jeanne CHALABAUX OU WILLAUME. Jeanne s'est mariée une seconde fois religieusement le 8 janvier 1754 à Rombas (Moselle) avec Dominique BEGIN, fils de Jean BEGIN (°1681), dmt à rosselange et Barbe FREMINET.
b) Anne d'AMERMONT. Elle s'est mariée religieusement le 9 février 1734 à Rombas (Moselle) avec Nicolas PELLETIER, fils d'Herman PELLETIER et Jeanne CHALABAUX OU WILLAUME.
c) François d'AMERMONT. Il s'est marié religieusement le 10 février 1733 à Rombas (Moselle) avec Catherine MONTMÉDY, fille de Nicolas MONTMÉDY et Marguerite HULLIN.
d) Jean d'AMERMONT. Il s'est marié religieusement le 6 juin 1730 à Rombas (Moselle) avec Barbe ROUYER, fille de Jean ROUYER et Anne MOGINOT.

3) Jeanne d'AMERMONT, née vers 1672. Elle s'est mariée religieusement le 4 janvier 1689 à Rombas (Moselle) avec Claude GASOT, originaire de Chaumail en Dauphiné, fils de Claude GASOT et Marie SAMUEL. Jeanne s'est mariée une seconde fois religieusement le 24 juillet 1702 à Rombas (Moselle) avec Nicolas PETIT, fils de Vincent PETIT et Marguerite le ROY.

4) Marthe d'AMERMONT. Elle s'est unie avec Christophe PIERRON, d'où :
a) Marie PIERRON, née à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 24 mars 1697.
b) Elisabeth PIERRON, décédée à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 26 avril 1707.
b) Et de nombreux autres enfants.

Du second lit :
5) Nicolas d'AMERMONT, bûcheron, né à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 15 août 1693, y décédé le 4 mai 1762. Il s'est marié religieusement le 25 janvier 1716 à Avril (Meurthe-et-Moselle) avec Jeanne MICHEL, fille de Pierre MICHEL (†1718) et Jeanne BAYL, d'où :
a) Pierre Alexandre André d'AMERMONT, né à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 1er décembre 1716.
b) Louis d'AMERMONT, né à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 13 mars 1719, y décédé le 25 décembre 1722.
c) Jeanne d'AMERMONT, née à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 10 avril 1722.
d) Nicolas d'AMERMONT, né à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 10 juillet 1725. Il s'est marié religieusement le 18 janvier 1750 à Avril (Meurthe-et-Moselle) avec Marie Catherine SPINGUE, fille de Jacques SPINGUE et Catherine NASSIER.

6) François d'AMERMONT, charbonnier, né à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 22 mars 1696. Il s'est marié religieusement le 13 mai 1721 à Trieux (Meurthe-et-Moselle) avec Marguerite GRANDJEAN, fille de Jean GRANDJEAN et Marguerite STORHAY, d'où :
a) Bernardin d'AMERMONT, né à Lommerange (Moselle) le 1er avril 1722.

7) Jeanne d'AMERMONT, décédée à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 29 juin 1700.

8) Marie d'AMERMONT, née à Avril (Meurthe-et-Moselle) le 29 octobre 1700, y décédée le 16 avril 1737.

SOUS-BRANCHE 2

III Dominique d'AMERMONT, décédé à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 31 décembre 1701. Il s'est uni avec Madeleine NOIREL, d'où :

1) Jeanne d'AMERMONT, née à Homécourt (Meurthe-et-Moselle) vers 1668, décédée à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 19 juillet 1707. Elle s'est mariée religieusement le 9 février 1698 à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) avec Louis VALANCON.

2) Pierre d'AMERMONT, né à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 1er juin 1674, y décédé le 16 avril 1707. Il s'est marié religieusement le 12 mai 1699 à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) avec Jeanne THIS, d'où :
a) Arnould d'AMERMONT, né à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 2 juin 1701.

3) Madeleine d'AMERMONT, née à Auboué (Meurthe-et-Moselle) le 15 juillet 1677, décédée à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 4 juin 1729. Elle s'est mariée religieusement le 15 septembre 1707 à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) avec Jean ANSMAND.

4) Barbe d'AMERMONT, née à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 3 août 1681.

5) Jean d'AMERMONT, né à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 30 juin 1685.

6) Madeleine d'AMERMONT, décédée à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) le 8 janvier 1684.


ARMOIRIES

Pour terminer, j'ai retrouvé les armoiries de cette famille grâce au sceau de Jean d'AMERMONT, abbé de Villers-Bettnach de 1560 à 1570.




Sceau de l'abbaye de Villers-Bettnach et armoiries de Jean d'Amermont (1560)


Sources : 
- Mémoires de la Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain (Volume 46), Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain, 1873, p 22-23.
- L'Austrasie (1853), Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, 1857.
- Archives départementales de la Moselle (actes notariés)